Ajouter un sous-titre.png
  • Noir Facebook Icône
  • Noir Icône Instagram
  • Bandcamp - Black Circle
  • Noir Icône YouTube
  • Spotify noir Icône
Sans titre (3).png

Née en République dominicaine et adoptée à l’âge de 2 ans et demi par un couple québécois, Maritza voit la musique comme un moyen d’expression et de développement personnel pour panser ses blessures, en faire une force et un moteur de création.

. Avec l’album ¿Quién eres?, elle renoue avec l’espagnol, sa langue maternelle qui porte une partie de son histoire, de son identité. L’album est aussi un héritage que Maritza laisse à sa fille Zoé, dans ce rappel de ce qui constitue une partie de sa culture, de son récit familial. Une chanson lui est d’ailleurs dédiée (Querida niña).

¿Quién eres? (Qui es-tu?)... Une question que Maritza s’est longtemps posée, « assise entre deux chaises » – ni tout à fait d’ailleurs ni d’ici. Enfant, elle rêvait d’être blanche, comme ses parents adoptifs et tous ceux et celles qui l’entouraient. Sa peau noire la gênait, la trahissait, faisait d’elle une « étrangère ». Elle n’était pas considérée comme une « vraie » Québécoise, pas plus que comme une « vraie » Noire. Comment trouver sa place, savoir qui elle est ? La rupture avec sa famille biologique, le déracinement et ce questionnement identitaire ont nourri un mal de vivre qui l’a longtemps habitée et qui est mis en lumière sur cet album.  En filigrane de ces états d’âme : l’espoir, la résilience et une force d’évocation qui va droit au cœur.

Dans l’instrumentation, on peut entendre des échos de la culture musicale caribéenne et hispanophone. Accordéon, trompette, charango et aussi une expressivité vocale à fleur de peau. Les chansons ont été composées avec son ex-conjoint et père de sa fille, l’auteur-compositeur-interprète et artiste-peintre David Thiboutot. C’est aux côtés des artistes Bïa et Juan Sebastian Larobina qu’elle a perfectionné sa maîtrise de l’espagnol, autant dans l’écriture que la prononciation.

Voilà maintenant 10 ans que Maritza s’est taillée une place dans le milieu musical comme auteure-compositrice interprète. Après la sortie de son premier EP en 2012, elle s’est entre autres retrouvée à Vue sur la Relève, en demi-finale aux Francouvertes de 2014, au Festival en chanson de Petite-Vallée et sur la scène des FrancoFolies. Dans son sillon, elle récolte moult prix et commentaires élogieux, mais surtout, fait de riches rencontres humaines qui l’inspireront dans sa démarche artistique.

Épaulée par un copieux éventail de complices — David Thiboutot (co-réalisation, co-ar-rangements, co-composition, guitare classique, piano, guitalele, charango, chœurs), Karl Surprenant (contrebasse), José Major (percussions), Etienne Gaudreau (piano, wurlitzer, harmonium), Guillaume Bourque (guitare électrique), Jean-Sébastien Fournier (accor-déon), Josiane Rouette (trompette), Sheila Hannigan (violoncelle), Mélanie Bélair (vio-lon), Chepiteño Fernandez (chœurs), Guillaume Chartrain (charango, prise de son, mixage), Simon Trottier (guitares), Morgan Moore (contrebasse), Robbie Kuster (xylo-phone), Erik Hove (flûte), Erika Angell (co-réalisation de la pièce Para ti), François Dufault (prise de son et mixage), Warren Spicer (prise de son), Philipp Gosselin (matriçage), Bïa (correction de textes, coaching linguistique), Noé Lira (correction de textes, coaching lin-guistique), Juan Sebastian Larobina (correction de textes, coaching linguistique, choeurs) et Andrea Peguero (voix) —, Maritza co-signe ici la composition, la réalisation ainsi que les arrangements de ¿Quién eres?, cette proposition musicale neuve qu’elle met au monde en son nom propre et qui contribuent à répondre à la question.

Toujours en quête d’expériences créatives et musicales, Maritza est aussi membre de la formation Lisbonne Télégramme avec le musicien et compositeur François Dufault (The Blue Seeds, Rose Fargo, Hôtel Saigon). Elle est de plus codirectrice et cofondatrice de RAIS-Ressource Adoption, un OBNL dont la mission est de soutenir les personnes adoptées de tous âges et de toutes origines, ainsi que les parents adoptants, dans une perspective de bien-être individuel et familial. Ce projet lui permet de rejoindre une autre de ses passions, la relation d’aide, qui donne un sens à sa vie et à son chemin.

Crédit photo : Amandine Rovetta

EN RECONSTRUCTION

Intempo.jpg
LogoCALQ.png
Amplitude logo coul-4 (1).jpeg